Pour l’acheteur novice, l’achat d’un tapis oriental peut être une expérience intimidante. Les tapis orientaux sont disponibles dans une telle gamme de couleurs, de styles et de tailles que la richesse du choix peut être écrasante. Les doutes sur l’authenticité peuvent faire réfléchir un acheteur. Acquérir des connaissances sur ce qu’il faut rechercher lors de l’achat d’un tapis aidera à réduire cette confusion. La première chose que vous devez savoir est de savoir comment est fabriqué un tapis.

Achetez un tapis oriental et connectez-vous à une tradition ancienne

Paco Home Tapis De Salon Poils Ras Vintage Oriental Moderne Beige Crème, Dimension:160x230 cm

Forme d’art d’origine ancienne, le marché des tapis orientaux continue de prospérer. Acheter un tapis oriental, c’est se connecter à une tradition vivante et respirante.

Le lien d’un tapis avec le passé commence par des techniques de tissage transmises de génération en génération. La simplicité de la technique des tisserands est l’une des raisons pour lesquelles elle perdure et explique la prévalence de la fabrication de tapis en tant qu’industrie artisanale dans toutes les régions du monde asiatique.

La trame et la chaîne : techniques de tissage de tapis

Tapis Contemporain Design Tapis Oriental avec Salon Tapis avec Motif de frontière et Le Cercle dans la crème Gris Anthracite Größe 120x160 cm

Essie Sakhai, est un marchand de tapis persans basé à Londres dont la famille est dans le commerce depuis 1776. Dans son livre, Oriental Carpets: A Buyer’s Guide , il explique comment les tapis sont fabriqués, notant qu’en utilisant des méthodes banales, les tisserands parviendront à créer un tapis « artistiquement sublime ».

Peu de matériel est nécessaire. Les tisserands construisent un métier à tisser qui, dans sa forme la plus simple, peut consister en « rien de plus que deux perches robustes, souvent des troncs de peuplier ». Entre ces poteaux, un tisserand étend de longs fils de laine dans le sens de la longueur, pour former la chaîne du tapis. Les ficelles de trame sont ensuite enfilées transversalement à travers la chaîne. Finalement, les extrémités du poil hirsute des nœuds seront coupées sur une longueur d’environ un pouce (2,5 centimètres) pour créer le poil du tapis.

Les deux différents types de nœuds

VIMODA Tapis oriental classique tissé serré pour salon Marron/beige Dimensions : 80 x 150 cm

Un tissage de fils de trame et de chaîne forme la base d’un tapis, appelé kilim . Ensuite, un tisserand commence le processus de nouage des milliers de nœuds qui formeront éventuellement le velours du tapis. Comme le note l’expert en tapis PRJ Ford, « à part un nœud distinctif utilisé au Tibet », les tisserands de tapis n’utilisent que deux types de nœuds : le turc et le persan.

Selon Essie Sakhai, connaître les deux types de nœuds différents sera important pour établir la provenance d’un tapis. « Bien que les tisserands persans n’utilisent pas toujours le nœud persan, ni les tisserands turcs le nœud turc, les tisserands individuels utiliseront toujours le même type de nœud. »

Formes persanes et turques de nœuds

WEBTAPPETI.IT - Baku - Tapis de salon vintage, classique, lavable, rouge, 160 x 230 cm

Les nœuds turcs sont également appelés nœuds symétriques. Les nœuds persans sont aussi appelés nœuds asymétriques. En général, la distinction entre les deux nœuds est que le nœud persan décale à moitié la chaîne, tandis que dans un nœud turc, les chaînes restent côte à côte. La régularité du nœud turc produit un tapis plus plat ; un nœud persan permet une conception de tapis curviligne plus complexe. Sinon, la distinction entre les deux types de nœuds n’a aucune incidence sur la valeur du tapis.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *